5 Mai 2011

15e Parlement écolier à l’Assemblée nationale. Véronique Hivon salue la participation des élèves de l’école Notre-Dame-de-la-Paix au Parlement écolier

Joliette, le jeudi 5 mai 2011 – Véronique Hivon, députée de Joliette, se réjouit que 3 écoliers de l’école Notre-Dame-de-la-Paix de Saint-Ambroise aient participé à la 15e législature du Parlement écolier qui s’est tenu le 29 avril à l’hôtel du Parlement, à Québec. S’adressant aux élèves de la 6e année du primaire, le Parlement écolier est l’aboutissement d’un travail de préparation réalisé à l’école par la classe de chacun des députés-écoliers.

En janvier dernier, Madame Hivon était allée rendre visite aux jeunes qui se préparaient déjà à leur rôle de députés-écoliers avec la précieuse aide de leur enseignante, Madame Isabelle Johnson : « C’est très important que les jeunes s’initient très tôt à l’exercice de la démocratie. Le Parlement écolier fait partie de ces actions formatrices, où des élèves découvrent le monde politique et mettent en pratique un réel exercice démocratique, les amenant à cultiver leur responsabilité sociale et leur engagement citoyen ainsi qu’à comprendre l’importance de la politique, au-delà des images toutes faites qui sont généralement véhiculées », a-t-elle souligné.

Les députés-écoliers ont discuté de trois projets de loi ayant pour but :

  • ·  d’améliorer la qualité du milieu de vie de l’élève utilisateur du service de garde sur l’heure du dîner;

  • ·  de diminuer la cyberintimidation entre les élèves;

  • ·  de favoriser l’ouverture des élèves des écoles primaires à la diversité culturelle.

Rappelons que le Parlement écolier constitue l’un des éléments de la mission éducative de l’Assemblée nationale. Il s’inscrit dans la volonté de l’Assemblée de rapprocher l’institution et ses parlementaires des citoyens et, en particulier, des jeunes.
 
En terminant, la députée de Joliette tient à souligner l’impact qu’ont de tels projets pédagogiques : « les jeunes apprennent à découvrir l’engagement citoyen ou communautaire et à mettre en pratique les valeurs et principes liés à la démocratie et à la citoyenneté. Ces projets leur permettent également de développer des compétences dans l’identification des besoins de leur communauté, des problèmes à résoudre et des solutions à apporter, entraînant l’amélioration des conditions de vie des membres de leur communauté. La relève est là, c’est réjouissant et stimulant ! », a conclu Véronique Hivon.