19 Août 2011

Aide de la Caisse de dépôt à Kruger pour un projet à Memphis. La Caisse de dépôt ne doit pas utiliser l'argent des Québécois pour nuire à l'économie du Québec

Québec, le vendredi 19 août 2011 – Le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement économique et de finances, Nicolas Marceau, et la députée de Joliette, Véronique Hivon, dénoncent vivement le choix de la Caisse de dépôt de soutenir financièrement un projet d’investissement de l’entreprise Kruger à Memphis aux États-Unis alors que cet investissement pourrait se réaliser au Québec, dans la municipalité de Crabtree.

« Le mandat de la Caisse de dépôt est de favoriser le développement économique du Québec et non pas la délocalisation des investissements de nos propres entreprises vers d’autres marchés en utilisant l’épargne des Québécois », a déclaré Nicolas Marceau.
Alors qu’Investissement Québec tente d’inciter Kruger à effectuer ses projets d’expansion au Québec, l’autre bras financier de l’État québécois, la Caisse de dépôt, travaille exactement en sens inverse. « Il y a clairement un manque de leadership et de cohérence au niveau de l’action gouvernementale. Il s’agit également d’une preuve supplémentaire que le mandat de la Caisse de dépôt doit être revu pour préciser que sa mission de développement économique du Québec ne doit plus être subordonnée à sa mission de rendement », a rappelé M. Marceau.

« En rendant conditionnel l’octroi du prêt à Kruger à la sélection du projet d’expansion à Crabtree, la Caisse de dépôt aurait pu à la fois obtenir un rendement et contribuer fortement au développement économique de la région de Lanaudière. À l’évidence, la direction de la Caisse ne s’en soucie aucunement », a dénoncé la députée de Joliette.
« Après le déménagement d'Electrolux de L’Assomption vers Memphis et la fermeture de Gadoua à Saint-Thomas, le gouvernement libéral de Jean Charest, les ministres Clément Gignac et Michelle Courchesne en tête, ont promis des efforts importants pour développer des emplois dans Lanaudière. Non seulement n’y a-t-il aucun signe d'effort réel, on constate que 211 millions de dollars de notre argent va servir à créer des emplois à Memphis plutôt qu'à Crabtree. C’est carrément choquant et les Lanaudois ont raison d’être indignés », a ajouté Véronique Hivon.

DES RÉSULTATS SEMESTRIELS PLUTÔT ORDINAIRES
Alors que la Caisse de dépôt présente des résultats plutôt ordinaires pour les mois de janvier à juin, les Québécois veulent surtout savoir quelles sont les décisions qui sont prises actuellement par les dirigeants de la Caisse alors que les marchés financiers connaissent de nouvelles turbulences.
« À la fin 2008, lorsque les bourses ont connu de fortes baisses, la Caisse de dépôt a écoulé des stocks importants d’actions et ainsi matérialisé des pertes de plusieurs milliards de dollars pour lesquelles les Québécois paient encore le prix aujourd’hui. Ce que les Québécois veulent savoir des dirigeants de la Caisse maintenant, ce sont les décisions qui se prennent actuellement alors que les marchés boursiers traversent une nouvelle période de turbulence. Les dirigeants de la Caisse et le ministre des Finances, Raymond Bachand, doivent donner l’assurance aux Québécois que les erreurs du passé ne se répètent pas actuellement », a conclu le député de Rousseau, Nicolas Marceau.