23 Octobre 2013

Ajout de 8 lits dédiés dans Lanaudière-Nord et rehaussement du financement de la Maison Adhémar-Dion 2

Des avancées sans précédent pour les soins palliatifs

Joliette, le 23 octobre 2013 - La ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, ministre responsable de la région de Lanaudière et députée de Joliette, Véronique Hivon, accompagnée du député de Berthier, André Villeneuve, annonce l'ajout de 8 lits dédiés en soins palliatifs en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) sur le territoire de Lanaudière-Nord, à Saint-Jean-de-Matha. Du même coup, la ministre Hivon annonce aussi le rehaussement de 13 % du financement public de la maison de soins palliatifs Adhémar-Dion de Terrebonne, qui passera de 720 000 à 816 000 dollars annuellement.

« Les gestes posés dans Lanaudière constituent une autre manifestation concrète de la valeur de solidarité qui guide notre action, celle-là même qui élève la bonification des soins palliatifs au rang de priorité de notre gouvernement afin que l'on puisse offrir un accompagnement qui réponde à la situation et aux besoins particuliers des personnes en fin de vie », déclare la ministre Hivon.

« L’annonce de 8 lits additionnels démontre que nous avons à cœur la dignité des gens d’ici et confirme que nous poursuivons concrètement nos actions en ce sens. J’en suis très fier », souligne le député Villeneuve.

Ajout de 47 lits en soins palliatifs : l’objectif en voie d’être atteint

« Avec l’ajout de 47 lits sur l’ensemble du territoire québécois que j’ai annoncé hier, dont 8 dans Lanaudière-Nord, nous atteignons à 98 % l'objectif ciblé dans la Politique gouvernementale en soins palliatifs d'un lit dédié en soins palliatifs par tranche de dix mille Québécois. Cette avancée importante, conjuguée à l'offre bonifiée de soins palliatifs à domicile pour lesquels nous investissons cette année une somme additionnelle de 11 millions $, consacre notre détermination sans faille à offrir à toutes les personnes en fin de vie qui en ont besoin un accès aux soins palliatifs », ajoute la ministre Véronique Hivon.

Rappelons que le vaste chantier concernant les soins palliatifs mené par la ministre Hivon se fait parallèlement aux travaux relatifs au projet de loi no. 52, Loi concernant les soins de fin de vie, qui promeut une vision globale et intégrée de l'accompagnement et des soins pour les personnes en fin de vie en consacrant l'importance des soins palliatifs et en introduisant de manière strictement balisée un soin exceptionnel pour des personnes en situation de souffrance exceptionnelle, l'aide médicale à mourir. Notons d'ailleurs que le projet de loi franchit aujourd'hui une nouvelle étape avec l'amorce du débat sur l'adoption de principe.