24 Avril 2015

Fermeture des forums jeunesse : les libéraux abandonnent nos jeunes

Lanaudière, le 24 avril 2015 – Véronique Hivon, députée de Joliette, Nicolas Marceau, député de Rousseau, Mathieu Traversy, député de Terrebonne et André Villeneuve, député de Berthier ont déploré la décision du gouvernement du Québec d’abolir les forums jeunesse régionaux.

« C’est la fin d’un autre important modèle de concertation dans toutes les régions du Québec. Le Forum jeunesse de Lanaudière c’était un lieu de participation citoyenne et de démocratie animé par une relève engagée dans le milieu lanaudois, ayant à cœur les enjeux sociaux et publics de notre région. Le premier ministre Philippe Couillard, responsable des dossiers jeunesse, n’était même pas présent lorsque son gouvernement a procédé à cette triste annonce. Qu’a-t-il fait pour la jeunesse depuis son arrivée? », ont demandé les députés péquistes de Lanaudière.

« La force des forums jeunesse résidait dans leur modèle de gouvernance : des projets et des décisions pour les jeunes par des jeunes. Ces jeunes bénévoles avaient la responsabilité d’administrer le Fonds régional d’investissement jeunesse. Pour Lanaudière, une enveloppe de 550 000$ permettait de soutenir divers projets concrets en persévérance scolaire, en culture, en mentorat d’affaires, en relève d’entreprises et en soutien à plusieurs projets locaux d’organismes communautaires lanaudois. L’annonce du gouvernement libéral de cette semaine vient diminuer ce budget de 50 % pour l’ensemble du Québec, soit 5 millions de moins. Ces sommes réduites seront dorénavant administrées par les carrefours jeunesse-emploi, mais sans le volet de participation citoyenne, d’expertise et de concertation que déployaient les forums jeunesse », ont mentionné les représentants lanaudois.

Ces derniers ont poursuivi en soulignant que : « Cette décision est d’autant plus triste qu’elle est survenue le jour même où l’Assemblée nationale soulignait le 75e anniversaire du droit de vote et d’éligibilité des femmes; en effet, plus de 56 % des membres actuels du conseil d’administration du Forum jeunesse de Lanaudière sont des femmes ».

Les députés ont conclu en affirmant que « Cette façon de faire, on l’a déjà vue : on abolit un outil de concertation régionale, et on transfère moins d’argent à un autre. En bout de ligne, ce sont les citoyens, surtout ici les jeunes, qui perdent au change. Visiblement, le gouvernement libéral n’a que faire de la concertation et de la participation citoyenne. Nous ne pouvons que déplorer ces manières d’agir, notamment le fait d’avoir longtemps laissé planer l’incertitude avant de finalement abolir les forums jeunesse ».