5 Mai 2013

La première ministre confirme la détermination du gouvernement du Québec à améliorer l’offre de soins palliatifs : Investissement de 15 M$ en soins palliatifs

Montréal, le dimanche 5 mai 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon, a profité de sa présence à l’ouverture du 2e congrès international francophone de soins palliatifs et 23e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec pour annoncer un investissement de 15 M$ en soins palliatifs, dont 11 M$ seront consacrés aux soins palliatifs à domicile.

« Nous posons aujourd’hui un geste significatif, un geste de solidarité. Nous démontrons la priorité accordée au développement des soins palliatifs, comme nous nous y étions engagés. Pour notre gouvernement, il est essentiel de bonifier l’offre de soins palliatifs et d’en améliorer l’accès, et c’est précisément ce que permettra l’investissement annoncé aujourd’hui. Soulignons aussi qu’il s’agit d’une première, car aucun gouvernement n’a, à ce jour, annoncé un investissement global dédié spécifiquement aux soins palliatifs à domicile », a déclaré la première ministre.

En effet, de la somme de 15 M$, 11 M$ seront destinés à développer les soins palliatifs à domicile, incluant le soutien communautaire et la formation. « Cet investissement permettra principalement d’accroître l’accessibilité aux soins palliatifs et d’intensifier les interventions nécessaires offertes aux personnes malades, dans le milieu où la majorité d’entre elles souhaitent terminer leur vie. Il pourra également permettre d’offrir plus de soutien aux proches, lesquels jouent un rôle fondamental dans le maintien à domicile, et d’améliorer la formation, notamment pour les personnes œuvrant dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée, ainsi que pour les bénévoles, dont le rôle est indissociable du bon fonctionnement des équipes de soins palliatifs », a expliqué la ministre Véronique Hivon.

En plus de ces 11 M$, un montant de 4 M$ est attribué à l’ajout de lits dédiés et permettra de soutenir la mise sur pied de nouvelles maisons de soins palliatifs, ou encore d’augmenter le nombre de lits dans des maisons déjà existantes. En fonction des besoins de chaque région, cet investissement pourrait aussi permettre d’ajouter des lits en centre d’hébergement et de soins de longue durée ou en centre hospitalier, puisqu’il demeure important d’avoir une offre diversifiée qui tienne compte des différentes réalités vécues sur le territoire québécois.

« Le thème du présent congrès, À la rencontre de nos diversités : vers des soins palliatifs pour tous, reflète bien l’orientation de notre gouvernement en matière de soins de fin de vie. L’annonce d’aujourd’hui constitue un grand pas en avant et traduit notre sincère volonté d’agir dans un esprit de solidarité et d’humanité, en rendant les soins palliatifs les plus accessibles et les mieux adaptés possible aux besoins des Québécoises et des Québécois », a ajouté la ministre Véronique Hivon.

La première ministre et la ministre responsable du dossier Mourir dans la dignité se sont dites impressionnées par l’ampleur du congrès et confiantes en ce qui concerne les retombées des travaux qui y seront menés dans les prochains jours. « Au-delà de l’annonce faite aujourd’hui, je suis convaincue que les échanges stimulants que suscitera ce congrès, et auxquels participeront une multitude d’intervenants du Québec et de la Francophonie, contribueront grandement à favoriser l’émulation nécessaire à un essor encore plus grand des soins palliatifs au Québec », a conclu la première ministre.