20 Septembre 2013

Les députés du Nord de Lanaudière invitent la population à faire connaître son point de vue

Charte des valeurs québécoises

Joliette, le 20 septembre 2013 – Les députés du Nord de Lanaudière, Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau) et André Villeneuve (Berthier), invitent la population à faire connaître en grand nombre son point de vue sur le site Internet www.nosvaleurs.gouv.qc.ca au sujet des propositions en matière de neutralité religieuse de l’État et d’encadrement des accommodements religieux présentées par le gouvernement du Parti Québécois le 10 septembre dernier.

« En campagne électorale et lors de son discours inaugural, la première ministre a pris l’engagement de clarifier les questions relatives à la place de la religion dans la société et d’affirmer certaines valeurs québécoises fondamentales, dont l’égalité entre les hommes et les femmes. En rendant publiques nos propositions et en invitant la population à s’impliquer dans le débat actuel, c’est cet engagement que nous respectons. Pour nous, il s’agit de propositions porteuses de relations plus respectueuses et de cohésion sociale, dans un Québec pluriel et ouvert sur le monde », ont affirmé les députés.

Ces cinq propositions se définissent comme suit :


      1. Baliser les demandes d’accommodement dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. Y inscrire également la séparation des religions et   de l’État, la neutralité religieuse de l’État et le caractère laïque de ses institutions, en tenant compte de notre patrimoine historique commun;

  1. Établir, dans la loi, un devoir de réserve et de neutralité religieuse pour le personnel de l’État dans l’exercice de ses fonctions;

  2. Encadrer le port des signes religieux ostentatoires pour le personnel de l’État durant les heures de travail (cette proposition est assortie d’un droit de retrait d’une durée d’au plus cinq ans, renouvelable pour certains secteurs);

  1. Rendre obligatoire le visage découvert lorsqu’on donne ou reçoit un service de l’État;

  2. Établir une politique de mise en œuvre de la neutralité religieuse de l’État et de l’encadrement des accommodements religieux pour les organismes de l’État.

« Notre gouvernement veut établir des règles plus claires pour tout le monde en matière d’accommodement, pour favoriser la cohésion sociale. Tout au long de son histoire, le Québec a toujours su trouver un point d’équilibre entre le respect des droits de chaque personne et le respect de nos valeurs communes. C’est dans cette tradition que s’inscrit notre gouvernement avec des propositions mesurées et équilibrées », ont ajouté les députés Hivon, Marceau et Villeneuve.

Les Québécoises et les Québécois ont l’occasion de s’informer davantage et de s’exprimer sur le site Internet www.nosvaleurs.gouv.qc.ca. Déjà, plus de 100 000 personnes ont visité le site et plus de 10 000 ont fait connaitre leur point de vue. Le gouvernement déposera, au cours de l’automne, un projet de loi à l’Assemblée nationale qui reflétera les propositions présentées à la population, tout en tenant compte des nombreux commentaires reçus.