25 Février 2014

Les députés invitent les entreprises prometteuses de Lanaudière à devenir des « gazelles » de l’économie québécoise

L’émergence de nouveaux fleurons au cœur de la Politique industrielle

Joliette, le 25 février 2014 – Les députés ministériels de Lanaudière, Mme Diane Gadoury-Hamelin (Masson), Mme Véronique Hivon (Joliette), M. Nicolas Marceau (Rousseau), M. Scott McKay (Repentigny), M. Mathieu Traversy (Terrebonne) et M. André Villeneuve (Berthier), se réjouissent de l’annonce faite par la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique, Mme Élaine Zakaïb, quant au premier appel de candidatures afin d’identifier 300 PME performantes – soit 100 gazelles (entreprises à forte croissance) et 200 entreprises prometteuses – susceptibles de devenir des gazelles. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Politique industrielle québécoise 2013-2017 rendue publique en octobre dernier. Les PME intéressées peuvent soumettre leur formulaire de qualification en ligne depuis hier jusqu’au 28 mars 2014.

Ultimement, 300 gazelles seront sélectionnées au cours des trois prochaines années, au rythme de 100 par année. Cette sélection sera réalisée selon des critères rigoureux et objectifs. Les gazelles choisies recevront une offre de services intégrée de la part du gouvernement, en partenariat avec plusieurs organisations reconnues. Outre les 100 gazelles, 200 entreprises prometteuses seront retenues cette année et un accompagnement distinct et avantageux leur sera offert afin qu’elles puissent elles aussi propulser leur organisation et se hisser éventuellement au rang de gazelles.

« Nous invitons les entreprises d’ici qui estiment avoir le profil et le potentiel pour se qualifier comme gazelles à soumettre leur candidature en allant sur le site www.economie.gouv.qc.ca/gazelles. Notre région compte des entreprises dynamiques et ambitieuses qui pourraient bénéficier de cet accompagnement particulier », expliquent les députés ministériels de Lanaudière.

« Pour atteindre son plein potentiel de productivité, d’innovation et d’exportation, le secteur manufacturier lanaudois et québécois doit compter davantage de moyennes entreprises, plus structurantes. Grâce à cette mesure stratégique de la Politique industrielle québécoise, les gazelles pourront croître rapidement et de manière durable pour devenir nos nouveaux fleurons », concluent les députés Gadoury-Hamelin, Hivon, Marceau, McKay, Traversy et Villeneuve.