16 Décembre 2015

Véronique Hivon à la défense des Centres de la petite enfance

Joliette, le 16 décembre 2015 – La députée de Joliette a rencontré cette semaine les représentantes et les représentants des Centres de la petite enfance (CPE) de la circonscription de Joliette afin de discuter avec eux de l’avenir des CPE.

« Autant les directrices que les éducatrices que les parents faisant partie des conseils d’administration des CPE sont vraiment inquiets pour l’avenir des CPE au Québec. Le gouvernement libéral multiplie les signaux préoccupants à l’égard du réseau des CPE. En effet, déjà l’an passé ces derniers ont dû se serrer la ceinture avec une compression de 74 M$ récurrente. Voilà qu’on les priverait cette année de d’autres sommes, ce qui à terme amputerait le réseau de 120 M$ par année. Les libéraux font une simpliste opération de comptabilité, sans aucun égard pour la qualité. C’est tout à fait déplorable », a affirmé la députée de Joliette.

En plus de ces coupes draconiennes qui risquent de mettre à mal le fonctionnement et la qualité des services, les parents, eux, devront composer, dès janvier, avec une nouvelle hausse des tarifs des services de garde en CPE. « Le gouvernement laisse tomber les familles du Québec. D’un côté, il coupe les vivres aux CPE et de l’autre, il refile la facture aux parents en haussant les tarifs. Il s’agit d’une attaque frontale envers les CPE, alors que leur qualité est reconnue étude après étude, la dernière ayant été rendue publique pas plus tard que cette semaine. Le gouvernement libéral est-il en train de dire aux parents du Québec que leurs enfants ne méritent pas des services éducatifs de qualité et sécuritaires? », s’est insurgé Véronique Hivon.

Devant cet affront à un réseau public de services de garde qui a fait ses preuves et qui fait la fierté des citoyens du Québec, la députée de Joliette en appelle à la mobilisation de la population joliettaine afin de faire entendre raison au gouvernement libéral. « Devant la mise en péril des CPE par les décisions inacceptables de ce gouvernement, j’appuie haut et fort les revendications du réseau des CPE de la circonscription de Joliette. J’invite ainsi toute la population joliettaine à signer la pétition demandant la sauvegarde d’un réseau de CPE de qualité par un financement adéquat », a conclu Mme Hivon.

 La pétition est disponible en ligne https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5663/index.html