24 Mars 2014

Véronique Hivon et le Parti Québécois font de la lutte au décrochage scolaire une priorité nationale

Joliette, le 24 mars 2013 - La candidate du Parti Québécois dans Joliette, Véronique Hivon, a dévoilé aujourd’hui la vision ambitieuse de sa formation politique et ses engagements en matière d’éducation : « D’ici 2020, nous voulons faire en sorte que 80 % des élèves obtiennent un diplôme avant l’âge de 20 ans, car c’est la meilleure garantie pour un jeune de trouver un bon emploi et surtout, d’avoir tous les outils en main pour affronter les défis à venir. Au Parti Québécois, nous souhaitons mettre en place une première politique nationale de lutte contre le décrochage scolaire pour faire en sorte que tous les élèves aient une chance de réussir. Voilà une ambition sur laquelle je travaillerai prioritairement avec l’ensemble des acteurs concernés, si je suis élue le 7 avril prochain. »

Cette future politique du Parti Québécois en matière de persévérance scolaire s’organisera autour de cinq axes : prévenir les retards scolaires; faire de l’école un milieu de vie attrayant; poursuivre l’aide aux élèves handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage; poursuivre la mobilisation de tous les acteurs; valoriser la formation professionnelle.

La candidate a d’ailleurs échangé aujourd’hui avec des jeunes « raccrocheurs » du Carrefour jeunesse-emploi de Joliette participant au projet Segunda suerte et se dirigeant, d’ici quelques semaines, vers le Mexique. Madame Hivon appuie ce genre d’initiative : « En plus de l’acquisition de connaissances par des cours de mise à niveau et de développer des habiletés sociales et manuelles, cette réalisation concrète leur permet d’en apprendre davantage sur eux-mêmes dans un contexte de coopération internationale. On m’a indiqué que les taux de "raccrochage" à la suite de ce projet sont de plus de 80 %, des chiffres des plus encourageants!»

Afin de prévenir le décrochage à la source, la candidate du Parti Québécois souhaite donner un appui concret aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ainsi qu’à leurs enseignants : « Nous poursuivrons le déploiement de 600 professionnels supplémentaires dans nos écoles, ce qui représente une quarantaine de spécialistes pour Lanaudière. L’égalité des chances, j’y crois! »

L’une des clés de la réussite scolaire : faire en sorte que les écoles soient des milieux de vie plus attrayants. En ce sens, la députée sortante de Joliette a rappelé son bilan des 18 derniers mois : « J’ai eu l’occasion d’agir concrètement afin d’améliorer les choses dans Joliette, soit par l’annonce d’une nouvelle école à Saint-Paul, par l’obtention d’un centre multisports qui sera accessible à l’ensemble des jeunes d’ici et par des investissements de 4,8 millions de dollars pour prévenir les problèmes de qualité de l’air. Des écoles accueillantes et attrayantes où les élèves sont au centre de tous nos efforts, c’est mettre des bases solides vers la réussite scolaire ! »