Véronique Hivon

Député de Joliette

Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité - début des auditions publiques à Montréal
lundi 6 septembre, 2010
Facebook
Twitter

QUÉBEC, le 6 sept. 2010 - Le président de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité, M. Geoffrey Kelley, a annoncé aujourd'hui que les auditions publiques commenceront à Montréal, le

mardi 7 septembre à 9 h 30, à l'hôtel Omni Mont-Royal et se poursuivront jusqu'au 10 septembre. Les membres de la Commission entendront les personnes et organismes qui ont présenté un mémoire ou une demande d'intervention pour se prononcer sur cet enjeu de société.

Jusqu'à présent, les députés sont très impressionnés de la participation massive des citoyens et des organismes afin de prendre part au débat. D'ailleurs, ils ont reçu plus de 200 mémoires, une soixantaine de demandes d'intervention et plus de 3500 réponses au questionnaire en ligne. Il s'agit de l'une des consultations générales ayant suscité le plus d'intérêt si l'on tient compte qu'une bonne consultation reçoit généralement une cinquantaine de mémoires. Les citoyens pourront continuer de s'exprimer en remplissant le questionnaire en ligne sur le site Web www.assnat.qc.ca (en français et en anglais) et en transmettant aux députés un commentaire jusqu'à la fin des travaux de la Commission.

«Nous sommes confiants que le climat de respect et de sérénité qui s'est dégagé de manière exceptionnelle lors de la première étape des travaux de la Commission se prolongera lors des auditions publiques. Comme députés, nous serons à l'écoute et attentifs à toutes les différentes positions que nous entendrons. Nous sommes heureux de permettre la tenue de ce débat de société, qui donne tout son sens et toute sa grandeur à notre fonction», ont souligné M. Kelley et Mme Véronique Hivon, vice-présidente de la Commission.

Les auditions publiques se poursuivront tout l'automne et une partie de l'hiver. La Commission s'arrêtera dans 7 autres villes du Québec soit : Gatineau, Québec, Rimouski, Saguenay, Sherbrooke, Saint-Jérôme et Trois-Rivières. Le public est invité à assister aux auditions. Les salles d'auditions seront accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite qui souhaiteraient assister aux travaux. Les citoyens pourront également suivre les travaux en direct sur le site Internet de l'Assemblée. À l'issue des travaux, les 15 députés déposeront un rapport avec certaines recommandations.

Notons que c'est en vertu d'une motion adoptée à l'unanimité le 4 décembre 2009 par l'Assemblée nationale qu'une commission spéciale a été créée pour étudier la question de mourir dans la dignité. Cette commission se compose de 15 membres, issus de toutes les formations politiques présentes à l'Assemblée.

 

À DÉCOUVRIR