Véronique Hivon

Député de Joliette

Demande de commission d'enquête sur l'industrie de la construction. Les députés libéraux refusent toujours d'entendre le citoyens 
lundi 15 novembre, 2010
Facebook
Twitter

Saint-Jean-de-Matha, le 15 novembre 2010 – « Malgré les pressions constantes exercées par l’opposition officielle et la volonté claire de la population de voir le gouvernement tenir une commission d’enquête publique sur l’industrie de la construction, les députés libéraux continuent de faire la sourde oreille et à écouter sans réfléchir les consignes du patron », dénoncent vivement les députés Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), Scott McKay (L’Assomption), Mathieu Traversy (Terrebonne), Guillaume Tremblay (Masson) et André Villeneuve (Berthier).

« Malgré les récentes révélations et allégations de collusion, qui seraient sans doute mises en lumière par une commission d’enquête, le gouvernement libéral continue de nous fournir des demi-réponses », indiquent-ils.

« Pour sa part, Pauline Marois a déjà pris l’engagement de mettre sur pied, si elle est portée au pouvoir, une commission d’enquête publique et indépendante sur l’industrie de la construction, sur l’octroi des contrats gouvernementaux ainsi que sur le financement des partis politiques afin de rétablir la confiance auprès des citoyens du Québec », soulignent les députés.

« Devant les allégations qui s’accumulent jour après jour, c’est à se demander comment les députés libéraux font pour justifier à la population qu’ils représentent le refus de leur chef, Jean Charest, de déclencher une commission d’enquête que même les policiers et les procureurs de la couronne réclament. S’entêter à croire et à tenter de faire croire aux Québécois que les enquêtes policières suffiront, c’est prendre les gens pour des valises », concluent les députés de Lanaudière.

 

À DÉCOUVRIR