Véronique Hivon

Député de Joliette

Écoles : Les coupes libérales font mal aux élèves
jeudi 18 septembre, 2014
Facebook
Twitter

     COMMUNIQUÉ

 

 Québec, le 18 septembre 2014 – La députée de Joliette, Véronique Hivon, le député de Rousseau, Nicolas Marceau et le député de Berthier, André Villeneuve joignent leurs voix à la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Nicole Léger, qui dénonce les coupes touchant directement les élèves les plus vulnérables du Québec.

Alors que le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, assure que les services aux élèves ne seront pas touchés, il a remis aux commissions scolaires une liste comprenant 32 coupes possibles, dont font partie l’aide alimentaire et le programme Agir autrement. Ce dernier offre des moyens spécifiques afin d’aider les élèves de milieux défavorisés à cheminer vers la réussite scolaire. Exemple patent, la réduction de l’aide alimentaire pour les élèves dans le besoin illustre bien l’impact pernicieux des coupures.

« Ces mesures, qui sont particulièrement nécessaires pour les régions moins favorisées comme le nord de Lanaudière, peuvent faire la différence entre un décrocheur et un élève qui persévère. Permettre ces coupes, c'est nuire aux chances de réussite des élèves les plus vulnérables de notre région », considère la députée de Joliette.

Le député de Rousseau ajoute : « Avec l’implantation de programmes comme Agir autrement, le taux de décrochage scolaire est passé de 39 % à 27 % dans le nord de Lanaudière. Attaquer ces mesures équivaut pour le gouvernement à réduire sa contribution dans l’atteinte de notre cible régionale de diplomation qui se situe déjà à 11 points sous la moyenne nationale !».

« Toute notre communauté devrait s’inquiéter de ce gouvernement qui, pour des économies de bouts de chandelle, risque de nuire aux efforts du milieu lanaudois pour la persévérance scolaire. Après les CPE, les livres dans nos bibliothèques et maintenant, les élèves des milieux défavorisés, quelle sera la prochaine cible des Libéraux ? », s’interroge le député de Berthier.

Les trois députés concluent en souhaitant que le ministre Pierre Arcand, responsable de la région de Lanaudière, profitera de son passage à la Chambre de commerce du grand Joliette, le 6 octobre prochain, pour rectifier le tir et confirmer que le programme d’austérité libéral ne se fera pas aux dépens des milieux les plus vulnérables.

 

 

À DÉCOUVRIR