Véronique Hivon

Député de Joliette

Engagement pris, engagement tenu! - Équité en santé pour Lanaudière
vendredi 19 avril, 2013
Facebook
Twitter

Joliette, le 19 avril 2013 – Sept mois à peine après la formation du gouvernement de Pauline Marois, les députés ministériels Diane Gadoury-Hamelin (Masson), Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), Scott McKay (Repentigny), Mathieu Traversy (Terrebonne) et André Villeneuve (Berthier) sont très fiers d’annoncer que l’iniquité interrégionale en matière de financement de la santé et des services sociaux dont Lanaudière est victime est réduite de 22,5 %, soit à 31 millions de dollars, en raison des budgets supplémentaires confirmés par la première ministre et par le ministre de la Santé lundi dernier. On se rappellera en effet que, lors de la dernière campagne électorale, les candidats du Parti Québécois de Lanaudière avaient pris ensemble l’engagement de résorber cette iniquité, dans l’horizon d’un mandat, alors qu’elle était chiffrée à un peu plus de 40 millions de dollars.

« Nous avons pris un engagement ferme envers nos concitoyens et nous nous faisons un point d’honneur d’y arriver. En nous consentant ces importantes sommes additionnelles, le gouvernement du Parti Québécois reconnaît la situation particulière de Lanaudière, dont sa forte hausse démographique et le vieillissement de sa population. Il démontre aussi avec force sa détermination à parvenir à une équité interrégionale. Tous ensemble, en phase avec les Lanaudois, nous avons su tenir parole! » a exprimé le député de Berthier, André Villeneuve.

Au cours des dernières années, de nombreux citoyens, organismes et élus, appuyés par leurs députés, ont réclamé une telle intervention du gouvernement du Québec. « Je me souviens de la fin de non-recevoir que nous avons encaissée en mai 2012 à l'époque du gouvernement Charest lorsque, les six députés de Lanaudière, nous avons tenté d'être reçus par la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux afin d'y présenter une pétition lancée par le Comité d'Action des Usagers de la Santé Alerte Lanaudière (CAUSAL), mené par la Repentignoise Diane Therrien. Madame Therrien avait consacré une énergie de tous les instants afin d'amener plus de 15 000 personnes à signer cette pétition réclamant l'équité en santé pour Lanaudière. Les députés libéraux de la Commission ont simplement refusé de donner suite à la pétition et l'ont écartée sans plus de ménagement. On refusait d'aborder le problème. On peut dire que, moins de sept mois après l'arrivée de madame Marois au gouvernement, les temps ont changé! » a mentionné le député de Repentigny, Scott McKay.

« C’est un choix politique courageux et éclairé que de changer les manières de faire et d’investir dans une région qui a longtemps été négligée. Avec le Dr Hébert en tête, nous avons fait les premiers pas vers l’équité en consacrant des investissements globaux de plus de 10 millions de dollars additionnels et récurrents en santé et en services sociaux dans Lanaudière. Et si nous y sommes parvenus dans un contexte budgétaire difficile, je suis très optimiste pour la suite des choses », a précisé le député de Rousseau, Nicolas Marceau.

« Il s’agit sans aucun doute d’un événement marquant pour notre région, tant par la reconnaissance de l’iniquité que par la hauteur des sommes consenties. Et tous ces investissements se font au bénéfice de la population d’ici, des professionnels du réseau et des partenaires du milieu. Lanaudière se devait et se doit d’être traitée équitablement, et notre gouvernement continuera de travailler assidûment en ce sens, soyez-en assurés », a déclaré la députée de Joliette, Véronique Hivon.

Exemple concret : redressement de la situation dans les centres de prélèvements

L’un des premiers impacts positifs ressentis à la suite de l’injection de nouveaux crédits aura été le redressement de la situation dans les centres de prélèvements du Sud de la région. « L’Agence de la santé a été en mesure d’accorder un budget supplémentaire de 120 000 $ récurrent aux établissements du Sud de Lanaudière pour faire face à l’augmentation du volume de leur clientèle et ainsi éviter que des gens se voient refuser le service de prélèvement en CSLC. Cette situation préoccupante est désormais derrière nous, et d’autres effets positifs se feront certainement sentir dans un avenir rapproché », a souligné la députée de Masson, Diane Gadoury-Hamelin.

Agrandissement du CHPLG : un autre engagement tenu!

À l’occasion de son récent passage dans Lanaudière, la première ministre et le ministre de la Santé ont aussi confirmé un autre engagement du Parti Québécois pris en période électorale. « L’agrandissement du CHPLG est enfin budgété, et le projet devient plus concret! Je suis persuadé que nous arriverons à améliorer la capacité d’accueil de notre hôpital, notamment avec l’ajout des 146 lits de courte durée, et ainsi attirer des professionnels supplémentaires pour traiter plus de patients. Les besoins des Lanaudois ont été reconnus, et notre gouvernement en a fait un choix prioritaire », s’est réjoui le député de Terrebonne, Mathieu Traversy.

 

À DÉCOUVRIR