Véronique Hivon

Député de Joliette

Fonds de développement régional. Les compressions à l'aveugle d'un gouvernement libéral sans vision
vendredi 17 décembre, 2010
Facebook
Twitter

Saint-Jean-de-Matha, le 17 décembre 2010 – Le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement régional et d’occupation du territoire, André Villeneuve, ainsi que l’ensemble des députés de Lanaudière s’inquiètent des compressions de 1,6 million de dollars, sur une enveloppe prévue de 2,6 millions de dollars, infligées par le gouvernement libéral au Fonds de développement régional.

« On vient d’annoncer aux élus lanaudois que leur enveloppe budgétaire de développement régional, pour l’année 2010-2011, sera amputée de 60 % ; il s’agit de compressions faites à l’aveugle par un gouvernement libéral sans vision », sont-ils unanimes à dénoncer. « Les différentes instances régionales du Québec avaient été avisées de possibles réductions pouvant atteindre 10 %. Or, sans consultations, ces compressions draconiennes, qui varient arbitrairement de 15 à 100 % selon la région, ont été annoncées par courrier. Vraisemblablement, on ne semble plus considérer les élus locaux comme des partenaires à part entière, mais comme de simples exécutants », constate André Villeneuve.

Une des premières conséquences de cette décision n’a pas tardé à se manifester : une semaine plus tard, les membres du comité exécutif de la Conférence régionale des élus de Lanaudière ont demandé de procéder à un moratoire sur ses engagements à venir. « Le gouvernement Charest est carrément paralysé et devient un frein aux aspirations des Lanaudois et des Québécois », affirment les députés.

« Ce qui est aussi choquant, c’est de constater que le gouvernement libéral, incapable delivrer sa promesse de comprimer les dépenses dans les ministères à Québec, sabre sans aucune retenue dans les budgets destinés aux régions. Cette décision est en complète contradiction avec ses beaux discours sur l’occupation dynamique du territoire », déplore le député de Berthier.

Malgré tout, les députés de Lanaudière souhaitent envoyer un message positif aux partenaires du milieu : « Nous avons une région des plus dynamiques et prospères. De plus, les élus d’ici ont la volonté de bâtir des projets structurants, novateurs et rassembleurs. Ne baissons pas les bras devant une décision aussi incohérente ; au contraire, démontrons que nos ambitions sont plus grandes que cela. »

 

À DÉCOUVRIR