Véronique Hivon

Député de Joliette

Hausse des frais de scolarité de 1625 $ : « Le gouvernement doit cesser d’ignorer les étudiants de Joliette et du Québec »
jeudi 15 mars, 2012
Facebook
Twitter

Joliette, le 15 mars 2012 – Les députés Véronique Hivon (Joliette) et André Villeneuve (Berthier), qui se sont rendus au Cégep de Joliette afin de rencontrer les étudiants mobilisés contre la hausse des frais de scolarité, dénoncent l’attitude méprisante du gouvernement dans ce dossier : « Comment peut-on ignorer les 200 000 étudiants actuellement en grève ? Un dialogue s’impose dès maintenant. »

« D’un côté, le gouvernement méprise les aspirations de notre jeunesse et leurs revendications les plus légitimes, de l’autre, il se désole de leur faible engouement pour la chose publique. Un gouvernement responsable engagerait un dialogue constructif et serait en mode solution. Refuser de dialoguer, c’est faire reculer l’engagement citoyen, ce qui est particulièrement dommageable quand il est question de notre relève », déclare Véronique Hivon.

Le gouvernement du Québec prévoit augmenter les frais de scolarité de 1625 dollars par année d’ici cinq ans, soit une augmentation de 75 %. « Il s’agit d’une hausse de tarif supplémentaire qui, de l’aveu même de la ministre de l’Éducation, affectera principalement la classe moyenne. Qui plus est, cette mesure restreindra davantage l’accès aux études supérieures pour les jeunes du nord de Lanaudière, car elle contribuera à augmenter leur fardeau financier ainsi que leur niveau d’endettement. Nous avons une obligation comme société d’offrir la meilleure accessibilité possible, non pas des moyens de dissuasion », affirme André Villeneuve.

L’engagement du Parti Québécois
Un gouvernement du PQ s’engagera à maintenir les frais de scolarité à leur niveau de 2012 jusqu’à la tenue d’un sommet sur l’enseignement supérieur réunissant tous les acteurs concernés et mettra de l’avant une loi-cadre régissant les frais de scolarité et les autres frais afférents. « Voilà ce que nous proposons au Parti Québécois : l’instauration d’un véritable dialogue avec les acteurs concernés afin de s’assurer d’une vision d’avenir responsable, juste et profondément dédiée au savoir », concluent les députés de Berthier et de Joliette.
Il est à noter que la CAQ de François Legault et Charles Sirois appuie pour sa part la hausse des frais de scolarité du gouvernement de Jean Charest.

 

À DÉCOUVRIR