Véronique Hivon

Député de Joliette

Hivon, Marceau et Villeneuve réunis pour la sante. Le Parti Québécois s'engage à rétablir l'équité du financement en santé pour Lanaudière à l’intérieur d’un mandat
lundi 13 août, 2012
Facebook
Twitter

Joliette, le 13 août 2012 – À l’occasion d’un point de presse sur la santé, les services sociaux et les soins aux aînés, les députés sortants et candidats du Parti Québécois Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau) et André Villeneuve (Berthier) – accompagnés de l’ex-président du C.A. de l’Agence de santé et de services sociaux de Lanaudière et ex-directeur général du CHRDL, Maurice Blais, ainsi que, à titre personnel, de deux porte- paroles de mouvements citoyens, Serge Lefebvre (Nous existons!) et Diane Therrien (CAUSAL) – ont répondu aux attentes des 15 000 signataires de la pétition réclamant l’équité du financement pour Lanaudière en s’engageant à rétablir la situation à l’intérieur d’un mandat. Ils en ont aussi profité pour dévoiler une série de mesures réalistes visant à désengorger le réseau et à le rendre plus efficace.

« Des milliers de Lanaudois se sont mobilisés parce qu’ils en avaient assez d’être traités comme des citoyens de seconde zone et de voir leur réseau régional être littéralement négligé par Québec. Au cours de cette impressionnante démarche citoyenne, lancée par madame Diane Therrien en mars dernier, nous lui avions indiqué que lorsque les gens se rassemblent derrière une cause juste, il est possible, tous ensemble, de déplacer des montagnes. Et bien, aujourd’hui nous répondons à cet appel par une annonce forte : si la population nous fait l'honneur de sa confiance, le Parti Québécois, tel que s'y est engagé sa chef, madame Pauline Marois, mettra en œuvre un plan de rétablissement de l'équité pour Lanaudière afin que cette injustice historique ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Tournons- nous vers l'avenir! », a déclaré Véronique Hivon, députée sortante et candidate dans Joliette.

Précisons que l’iniquité interrégionale dont est victime la région de Lanaudière provoque un important manque de ressources dans plusieurs programmes-services, notamment au CHRDL, dans les CLSC, les centres de réadaptation, les centres jeunesse, les organismes communautaires, ainsi que chez de nombreux autres partenaires du réseau.

Un gouvernement équitable envers les Lanaudois et plus efficace

« Année après année depuis 2003, malgré les annonces faites au compte-goutte par le gouvernement libéral, l’iniquité du financement de Lanaudière par rapport à la moyenne nationale ne cesse de croître. Pour l’année en cours, ce sont 42,5 millions de dollars supplémentaires dont nous aurions dû disposer, ce que monsieur Maurice Blais présent ici à nos côtés peut valider. Sous un gouvernement du Parti Québécois, Lanaudière recevrait enfin sa juste part, et cette situation injuste et inacceptable serait rétablie à l’intérieur d’un mandat », a indiqué Nicolas Marceau, député sortant et candidat dans Rousseau.

En plus d’assurer l’équité interrégionale, le Parti Québécois propose des mesures d’efficacité pour l’ensemble du réseau de la santé :Informatisation des dossiers médicaux des patients; Débureaucratisation; Modulation du financement en fonction des services rendus.

Des mesures pour désengorger le réseau lanaudois et prendre soin de nos aînés

« Les délais d’attente à l’urgence du CHRDL ont plus que doublé depuis 2003, parce que le réseau régional est tout simplement engorgé, et trop de nos concitoyens n’ont pas accès à un médecin de famille. Dans le secteur Brandon, par exemple, les services en milieu communautaire ne cessent de se fragiliser, ce que dénonce avec vigueur monsieur Serge Lefebvre et son regroupement. Au Parti Québécois, nous prônons la solution inverse : nous souhaitons assurer l’accès à un médecin à chaque famille d’ici quatre ans et augmenter considérablement l'offre de services de première ligne. Aussi, nous voulons instaurer une véritable politique nationale de soins à domicile pour nos aînés, ce qui coûterait de deux à huit fois moins cher à l’État. Nous entendons donc offrir les services là où les besoins se font sentir et favoriser le bien-être de nos concitoyens dans leur milieu de vie », a proposé André Villeneuve, député sortant et candidat dans Berthier.

Le Parti Québécois propose d’accroître les services dans la communauté :
Développement des groupes de médecine familiale (GMF) et des cliniques-réseau; Permission d’ajuster et de renouveler certaines ordonnances par les pharmaciens; Multiplication des postes de super-infirmières; Priorisation des soins et des services à domicile.

« Au cours des quatre dernières années, nous avons dénoncé avec vigueur le laxisme et l’indifférence des libéraux envers notre région. Et il faut le reconnaître plus que jamais : les travailleurs du réseau de la santé de Lanaudière font un travail extraordinaire et ont grandement besoin de renfort. Redonnons à Lanaudière toute l’attention qu’elle mérite! », ont conclu les trois candidats du Parti Québécois.

 

À DÉCOUVRIR