Véronique Hivon

Député de Joliette

La ministre Hélène David doit assurer l’avenir de la Cinémathèque québécois
vendredi 6 mars, 2015
Facebook
Twitter

Québec, le 6 mars 2015 – Alors que des voix du milieu du cinéma s’élèvent contre une possible fusion de la Cinémathèque québécoise avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec, la députée de Joliette et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Véronique Hivon, demande à la ministre Hélène David d’être claire et d’assurer l’avenir de la Cinémathèque, un véritable joyau de notre patrimoine culturel.

« Lors de l’épisode des conservatoires régionaux, les plans de fermeture de la ministre dénotaient un grave manque de vision et une grande part d’improvisation. On semble aujourd’hui vouloir jouer dans le même film, cette fois avec la Cinémathèque, une institution importante pour la sauvegarde et la valorisation de notre patrimoine audiovisuel. Malheureusement, elle est actuellement en péril. Plusieurs acteurs de ce milieu s’inquiètent toutefois, avec raison, de la fusion possible de deux institutions aux missions très différentes, craignant que la Cinémathèque ne soit carrément engloutie dans l’opération », a déclaré Véronique Hivon.

« La ministre Hélène David doit dès maintenant mettre un terme à l’incertitude et être claire dans ses intentions. Va-t-elle forcer la fusion? Quels en seraient les motifs? Depuis plus de 50 ans, la Cinémathèque construit son expertise; elle est aujourd’hui une institution reconnue internationalement. J’invite la ministre au dialogue et à la collaboration; elle ne doit pas imposer une décision non fondée et dangereuse pour le maintien de l’excellence de la Cinémathèque », a conclu la députée de Joliette.

 

À DÉCOUVRIR