Véronique Hivon

Député de Joliette

Les députés péquistes de Lanaudière dressent un bilan négatif
lundi 11 avril, 2016
Facebook
Twitter

L'Action, le 11 avril 2016 - Les députés du Parti québécois (PQ) de Lanaudière unissent leurs voix pour dénoncer le bilan du premier ministre Philippe Couillard et de son équipe.

Par voie de communiqué, la députée de Joliette, Véronique Hivon, le député de Rousseau, Nicolas Marceau, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, et le député de Berthier, André Villeneuve, soutiennent que le gouvernement libéral a failli dans ses priorités.

« En 2014, les libéraux promettaient essentiellement deux choses : être le gouvernement de l’économie, et devenir la formation politique la plus transparente et respectueuse de l’éthique de l’histoire. Or, force est de constater qu’ils ont totalement failli à ces deux tâches », constatent-ils, ajoutant que « le Parti libéral est plutôt devenu le parti de l’échec, autant sur le plan de l’économie que sur celui de l’éthique. »

Les députés régionaux soutiennent que les Québécois sont en colère deux ans après l’élection des libéraux. « Les promesses de créer 250 000 emplois, de réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne et des familles ont également été rompues. Les reculs et les dérapages s’accumulent. Les récents événements aux odeurs de corruption prouvent que les libéraux n’ont pas changé du tout », estiment les députés péquistes de Lanaudière.

Les élus du PQ ont également déploré l’inaction du gouvernement dans certains dossiers. « Dans le dossier Énergie Est, par exemple, les libéraux sont immobiles et inaudibles. Nous pouvons aussi nous demander où logent les caquistes dans ce dossier. » Les membres du caucus lanaudois soulignent que les libéraux ont complètement largué les régions, insensibles à leur sort, avec le démantèlement, entre autres, des structures de concertation et de développement économique régional, des leviers importants selon eux.

« Devant l’insensibilité du gouvernement quant aux effets des coupes, le cafouillage entourant la hausse de salaire des médecins au détriment des patients, alors que les familles payent toujours plus, l’acharnement à défendre l’indéfendable dans les dossiers d’éthique et l’incompétence économique de ce gouvernement, nous nous demandons où est le premier ministre. Philippe Couillard devrait se consacrer à la remise sur pied du Québec. À quand un premier ministre des Québécois à Québec? Il y a urgence d’agir », concluent les députés lanaudois. (FT)

À DÉCOUVRIR