Véronique Hivon

Député de Joliette

Les Lanaudois doivent faire entendre leur voix 3 : Audiences publiques de la Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi
vendredi 30 août, 2013
Facebook
Twitter

Joliette, le 30 août 2013 – Les députés ministériels de Lanaudière, soit Diane Gadoury-Hamelin (Masson), Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), Scott McKay (Repentigny), Mathieu Traversy (Terrebonne) et André Villeneuve (Berthier), invitent les citoyens et les représentants d’organismes de la région à faire entendre leur voix lors des audiences publiques de la Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi, coprésidée par Gilles Duceppe et Rita Dionne-Marsolais, qui se tiendront à l’Hôtel Château Joliette, mercredi le 11 septembre, de 14h30 à 17h30.

« La réforme de l’assurance-emploi du gouvernement fédéral a suscité une vague de mécontentements au Québec. La Commission nationale d’examen est l’occasion pour les citoyens du Québec et de Lanaudière de faire entendre leur voix face à cette réforme unilatérale du gouvernement Harper. Il est important d’établir un consensus quant au meilleur régime possible pour les travailleurs et les employeurs du Québec », indiquent les députés.

« Le Québec est frappé de plein fouet par cette réforme puisque près de 40 % des prestataires fréquents s’y retrouvent. En effet, le gouvernement fédéral entend obliger un prestataire à occuper un emploi équivalent à 70 % de son salaire précédant et jusqu’à une heure de transport. Nous anticipons que cette réforme aura des impacts négatifs sur les entreprises et les travailleurs québécois, notamment ceux des économies saisonnières des régions », renchérissent les députés Gadoury-Hamelin, Hivon, Marceau, McKay, Traversy et Villeneuve.

Mise sur pieds le 3 avril dernier par le gouvernement du Québec, la Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi tiendra des audiences publiques dans 19 villes du Québec au cours de l’automne, dont Joliette. La Commission a pour mandat, entre autres, de consulter la population québécoise quant à la réforme fédérale de l’assurance-emploi, de mesurer les impacts de cette réforme unilatérale du gouvernement Harper, de proposer des modifications au régime fédéral actuel et de dresser les paramètres d’un régime d’assurance-emploi qui concorderait avec les besoins actuels et futurs du marché du travail québécois.

« Rappelons que suite à la réforme fédérale, qui a été mise en œuvre sans étude d’impact et faisant fi des deux motions unanimes de l’Assemblée nationale du Québec, le gouvernement du Québec s’est doté de cette première Commission nationale d’examen comme geste de Gouvernance souverainiste afin de défendre les travailleurs et les employeurs du Québec face aux décisions unilatérales du gouvernement fédéral », ajoutent les députés ministériels de Lanaudière.

Les citoyens qui le désirent peuvent communiquer avec la Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi par courriel à commission.nationale.ae@mess.gouv.qc.ca et par téléphone au 514 873-9100.

 

À DÉCOUVRIR