Maternelles 4 ans: des coûts 7 fois plus élevés que prévu!

À quels besoins veut-on répondre? Ceux des enfants ou ceux du gouvernement, qui veut pouvoir mettre à tout prix un crochet à côté d’un engagement irréaliste, non souhaité et non souhaitable, qu’importe les coûts exorbitants?

Est-ce vraiment la priorité qu’on veut se donner alors qu’on a déjà des services à la petite enfance qui ont fait leurs preuves et qui sont appréciés? Ce n’est pas vrai qu’on va donner un chèque en blanc au gouvernement pour continuer à foncer tête baissée dans ce projet-là.

Lire l’article du Journal de Québec du 30 avril 2019.

Donnez votre appui à Véronique Hivon