Mois de sensibilisation à l'adoption

Visionner la déclaration.

Dans le cadre du mois de sensibilisation à l’adoption, cette magnifique manière de former une famille, j’ai saisi l’occasion pour rappeler que les enfants qui sont adoptés subissent toujours une grande injustice: il y a une différence de 18 semaines pour le congé parental des parents adoptants versus les parents biologiques. Pourquoi cette discrimination alors que les enfants adoptés ont des besoins tout aussi importants que les enfants biologiques, souvent même beaucoup plus pressants, d’une présence constante, compte tenu de leurs fréquents défis bien particuliers en termes d’attachement, d’adaptation, de santé et de traumatismes?

Avec le dépôt imminent par le gouvernement de son projet de loi visant à revoir le régime québécois d’assurance parentale, nous nous attendons à ce qu’il mette enfin un terme à cette grave injustice pour les enfants adoptés du Québec. C’est une question d’équité et d’humanité.

Donnez votre appui à Véronique Hivon