Véronique Hivon

Député de Joliette

Pertes de 22 emplois à la CRÉ : La députée de Joliette décrie l'absence totale de vision du gouvernement
mardi 11 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Joliette, le 11 décembre 2014 – À la suite de l’annonce de la mise à pied des 22 employés de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Lanaudière la députée de Joliette, Véronique Hivon, a tenu à exprimer sa profonde désolation et sa solidarité avec les personnes touchées.

« Des gens compétents, dédiés au développement de notre région tombent sous le couperet du gouvernement libéral. Ce sont des gens qui, par leurs actions et leur travail favorisaient la nécessaire concertation des très nombreux acteurs municipaux, sociaux, économiques, culturels, touristiques, communautaires ou forestiers dans le but de faire advenir une vision cohérente de notre développement régional. Ces pertes d’emploi, en plus de mettre en péril notre force collective, notre fierté et notre identité régionale propre, fragilisent notre économie et causent du tort à 22 familles lanaudoises. C'est très difficile à encaisser, particulièrement en cette période de l’année; toute ma solidarité les accompagne », s’est exclamée Véronique Hivon.

La députée de Joliette a du même souffle décrié le manque total de vision et de sensibilité du gouvernement libéral en matière de développement régional: « Depuis qu’il est aux commandes, le seul objectif avoué du gouvernement libéral est de faire du Québec une province comme les autres. Les coupes idéologiques auxquelles nous assistons en ce moment se font notamment au détriment de nos régions et des pouvoirs locaux en nous retirant nos moyens d’actions. Nos décideurs locaux et régionaux se retrouvent obligés de se défaire de cette expertise pourtant essentielle, faute de moyens. C’est tout à fait choquant », a dénoncé Véronique Hivon.

Outre l'abolition pure et simple des CRÉ, rappelons qu’au cours de l’automne, le gouvernement Couillard a sabré dans plusieurs instances régionales comme les Carrefours jeunesse emploi et les Centre locaux de développement (CLD) sans oublier la centralisation du réseau de la Santé et des Services sociaux et l’abolition des directions régionales en éducation et en immigration.

« Je tiens aussi à remercier les élus lanaudois qui par leur engagement et leur vision, s’efforcent actuellement de sauver les meubles malgré les importantes compressions annoncées. J’invite d’ailleurs, tous les acteurs de la région à demeurer mobilisés autour du développement de la région, et ce, malgré le vent de morosité qui souffle depuis l'arrivée du gouvernement libéral », a conclu la députée de Joliette.

 

À DÉCOUVRIR