Véronique Hivon

Député de Joliette

Projet de Ligne 735 kV - Chamouchouane-Bout-de-l’Île - Le mandat du BAPE débutera le 10 novembre
lundi 20 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Lanaudière, le 20 octobre 2014 – Les députés de l’Opposition officielle dans Lanaudière – Véronique Hivon, députée de Joliette, Nicolas Marceau, député de Rousseau, Mathieu Traversy, député de Terrebonne et André Villeneuve, député de Berthier – tiennent à informer leurs concitoyens que le ministre de l’Environnement, David Heurtel, a officiellement mandaté le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour qu’il débute ses audiences concernant le projet de ligne 735 kV - Chamouchouane-Bout-de-l’Île.

« Dans une lettre que le ministre m'a adressée, il nous informe que le mandat du BAPE débutera à partir du 10 novembre pour une période maximale de quatre mois. Les audiences se dérouleront en deux parties séparées d'au moins 21 jours. Au cours de la première partie, dont les dates et les lieux seront rendus publics ultérieurement, toute personne pourra adresser ses questions à la commission du BAPE pour compléter l'information déjà fournie. Durant la seconde partie de l'audience, la commission entendra les opinions du public via les différents mémoires déposés », a précisé Nicolas Marceau, député de Rousseau.

« Depuis le début du dossier, nous sommes profondément convaincus de l'importance que les citoyens puissent se faire entendre et surtout, qu'ils soient écoutés concernant ce projet de ligne électrique qui traverserait le territoire lanaudois. », a indiqué Véronique Hivon, députée de Joliette.

« Le BAPE étant une instance neutre et compétente, nous sommes d'avis qu'il sera le lieu tout indiqué pour que les citoyens puissent questionner la pertinence du projet de ligne et faire valoir les impacts qu'aura le tracé retenu. Après quoi, le BAPE devra remettre son rapport au ministre qui aura 60 jours pour le rendre public », a ajouté André Villeneuve, député de Berthier.

Le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, a conclu ainsi : « À la fin de ce processus d'audience publique, il reviendra au gouvernement de décider si le projet doit ou non aller de l'avant, avec ou sans modifications. Il s'avère donc important que les citoyens de Lanaudière expriment leur avis dans ce dossier afin qu'ils puissent influencer la décision finale du gouvernement ».

À DÉCOUVRIR