Véronique Hivon

Député de Joliette

Projet de loi 127: Les libéraux misent sur la bureaucratisation du réseau de la santé
jeudi 7 avril, 2011
Facebook
Twitter

Québec, le 7 avril 2011 – « Alors que nos deux urgences débordent, qu’il nous manque une centaine de médecins et que l'on souffre d’un sous- financement généralisé dans Lanaudière, le gouvernement libéral a déposé le projet de loi 127 qui aurait comme effet d’affaiblir la participation citoyenne, de réduire l'autonomie des établissements et d'imposer encore plus de lourdeur administrative au réseau de la santé », dénoncent unanimement les députés lanaudois du Parti Québécois.

Tout d’abord, le projet de loi 127, présentement en cours d’étude, prévoit de réduire le nombre d’usagers au sein du conseil d’administration des centres de santé et de services sociaux, en plus d’abolir le Forum de la population régional. De surcroît, de projet de loi prévoit un quasi-veto au ministre quant à la nomination du directeur général des établissements, une présentation de tous les documents importants de l’établissement à l’agence régionale et plusieurs autres mesures centralisatrices.

Selon les députés de Lanaudière, le ministre de la Santé devrait plutôt s’attaquer à la « débureaucratisation » du réseau en clarifiant les rôles respectifs des établissements locaux, de l’agence régionale et du ministère de la Santé.
« Avec ce projet de loi, le ministre Bolduc rate complètement la cible. Il manque une belle occasion de dégraisser les structures. Il prévoit gonfler la bureaucratie en dédoublant les contrôles. Ce projet de loi ne favorise aucunement l’amélioration de l’accès au réseau pour les Lanaudois. Ce qu’il faut, c’est un vrai débat sur le rôle de chaque palier de gouvernance dans le but de réaliser des économies et de les réinvestir dans les soins directs aux patients », ont-ils conclu.

 

À DÉCOUVRIR