Véronique Hivon

Député de Joliette

Trois ambassadrices et ambassadeurs désignés pour la région de Lanaudière : Mairesse ou conseillère, pourquoi pas vous?
vendredi 8 mars, 2013
Facebook
Twitter

Joliette, le 8 mars 2013 – À l’occasion de la Journée internationale des femmes, la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, ministre responsable de la région de Lanaudière et députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, a présenté les trois ambassadrices- ambassadeurs désignés par la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais. La ministre Maltais leur a demandé d’agir à titre de porte-parole régional de la campagne de mobilisation « Mairesse ou conseillère, pourquoi pas vous? » auprès des personnes élues. Ces ambassadrices et ambassadeurs, qui ne devaient pas être des élus municipaux et qui ont été choisis pour leur engagement et leur rayonnement dans la collectivité lanaudoise, sont :

  • Mme Marie-Josée Chevrier, citoyenne socialement engagée de Repentigny;

  • Mme Claudine Harnois, femme d’affaires originaire de Saint-Thomas;

  • M. Pierre Paquette, ex-député fédéral de Joliette et enseignant en économie.

    Dans le cadre de cette campagne qui vise à augmenter le nombre de femmes candidates aux prochaines élections municipales, ces ambassadrices et ambassadeurs rencontreront d’ici la fin du mois de juin des personnes élues afin de :

  • les encourager à inviter les femmes à se porter candidates;

  • les sensibiliser et les convaincre de l’importance d’une plus grande présence des femmes dans les postes de pouvoir afin d’atteindre une gouvernance plus paritaire;

  • présenter les avantages d’une plus grande représentation des femmes au sein des conseils municipaux.

« Les élections municipales se tiendront cette année, soit le 3 novembre prochain. Déjà, les équipes se forment dans les localités lanaudoises et les candidates sont en pleine réflexion. Nous nous devons donc d’agir maintenant pour les convaincre. Nous entreprenons cette démarche parce nous savons que les femmes sont plus enclines à poser leur candidature lorsqu’une personne significative leur témoigne leur confiance et les encourage à se présenter en politique », a affirmé Mme Hivon.

La députée de Joliette et ministre responsable de la région a d’ailleurs tenu à souligner les efforts déployés par la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière qui participe à la campagne Femme d’influence : je me lance en 2013! : « C’est en multipliant les initiatives et en travaillant ensemble pour le même objectif que nous arriverons à faire valoir toute l’importance de voir des femmes s’investir en politique, et ce, tant pour la manière qu’elles ont d’exercer le pouvoir que pour les enjeux et les préoccupations qu’elles mettent à l’avant-scène. »

À l’échelle du Québec, les femmes sont présentement sous-représentées sur les conseils municipaux. En 2011, dans Lanaudière, les femmes occupaient 8,5 % des postes de mairesse et de maire et 27,9 % des sièges aux conseils municipaux. Par ailleurs, près du tiers des municipalités québécoises, soit 332, n’ont qu’une femme au sein de leur conseil et 98 n’en ont aucune.

La campagne « Mairesse ou conseillère, pourquoi pas vous? » a pour objectif de mobiliser tout le Québec afin que les femmes, qui représentent la moitié de la population, soient plus présentes sur la scène municipale. « Nos villes et nos villages comptent autant d’hommes que de femmes, les équipes municipales doivent être le reflet de cette réalité. La parité entre les femmes et les hommes dans les postes de pouvoir doit être atteinte, c’est une question d’équité », a déclaré Mme Maltais à cet égard.

 

À DÉCOUVRIR