Véronique Hivon

Député de Joliette

Trop ou pas assez, M. Legault, il faudrait vous décider!
lundi 31 mars, 2014
Facebook
Twitter

Joliette, le 31 mars 2014 - La candidate du Parti Québécois dans Joliette, Véronique Hivon, est estomaquée des propos qu’a tenus le chef caquiste, vendredi dernier. « Lors de son passage à Joliette, François Legault a prétendu que nous avions abandonné la région, alors qu’il y a deux semaines, il affirmait exactement le contraire en disant que le Parti Québécois en avait trop fait et qu'il reverrait toutes les annonces. Il faudrait qu'il se décide! », a affirmé madame Hivon.

La députée sortante a tenu à rappeler les actions qu'elle et son gouvernement ont menées dans la région : « tant en santé, qu’en infrastructures sportives, culturelles et scolaires, qu’en services de garde, en plus d'avoir soutenu activement le plan de relance de la MRC de L'Assomption dans la foulée de la fermeture d’Electrolux, le projet de modernisation de Bridgestone, les organismes communautaires du milieu ainsi que les ressources venant en aide aux personnes autistes et déficientes, le Parti Québécois a toujours répondu “présent”. Nous sommes rapidement passés à l’action, les gens d'ici le savent. »

Équité du financement en santé

« Il est fascinant d’entendre M. Legault du même souffle accuser le gouvernement du Parti Québécois d'avoir failli à la tâche concernant l’équité, tout en reconnaissant que des sommes importantes ont été injectées dans le réseau régional de la santé. Entre 2006 et 2012, sous un gouvernement libéral, notre manque à gagner annuel s'est creusé de 4 à 42 millions de dollars par année par rapport aux autres régions du Québec, ce qui signifie que sur cette période nous avons perdu 185 millions de dollars auxquels nous aurions dû avoir droit. Notre réseau a été grandement fragilisé sous les Libéraux et nous avons pris les grands moyens, dès notre arrivée au pouvoir, pour réparer les pots cassés. Alors que nous nous étions engagés à rétablir l'équité sur une période de quatre ans, en une seule année, et j’en suis particulièrement fière, l'écart de cette iniquité a été réduit de près de la moitié, passant de 42 à 23 millions de dollars : un pas de géant dans la bonne direction! Ne pas le reconnaître est une malheureuse contribution au cynisme de la population. Aucun gouvernement n'est allé aussi loin dans sa volonté de régler la question de l'iniquité du financement envers Lanaudière et nous allons poursuivre jusqu'à la pleine équité. La population peut compter sur nous! », a poursuivi Véronique Hivon.

Le bilan convaincant du Parti Québécois

Il y a deux semaines à Repentigny, le chef de la CAQ a affirmé vouloir revoir une à une l’ensemble des annonces faites par le Parti Québécois au cours des derniers mois. « Quand ça l'arrange, il dit qu'on abandonne les gens, quand ça l'arrange moins, qu'on en fait trop. Alors, au bénéficie des gens d'ici, j'aimerais savoir quels engagements la Coalition Avenir Québec laisserait tomber dans Joliette : l’agrandissement du CHRDL? Le soutien à la modernisation de Bridgestone? L'agrandissement et la réfection du Musée d’art de Joliette? Le centre multisports? La nouvelle école de Saint-Paul? Les investissements pour la qualité de l’air dans nos écoles? Les 3400 nouvelles places en service de garde dans Lanaudière? », a interrogé la députée sortante de Joliette.

La candidate du Parti Québécois a conclue en assurant aux citoyens de la circonscription de Joliette qu'elle entend poursuivre son travail avec autant d'ambition pour les gens d'ici : « Oui, nous avons agi! Oui, nous en avons fait beaucoup et oui, au risque de déplaire à M. Legault, nous allons continuer à agir avec détermination! »

 

À DÉCOUVRIR