Véronique Hivon

Député de Joliette

Véronique Hivon, maillon d’une chaîne humaine pour défendre les CPE
lundi 1 février, 2016
Facebook
Twitter

Joliette, le 1er février 2016 - La députée de Joliette, Véronique Hivon, a formé un maillon de la chaine humaine qui s’est déployée ce matin devant le Centre de la petite enfance (CPE) des Amis des Prairies, à Notre-Dame-des-Prairies. Membres de la direction et du personnel des CPE de la MRC de Joliette, parents et résidents de la circonscription se sont réunis, bras dessus, bras dessous, pour dénoncer haut et fort les nouvelles compressions imposées par le gouvernement libéral, qui amputeront le réseau de 120M$ cette année.

« Ces coupes, qui s’ajoutent à celles de l’an dernier, viennent mettre en péril la mission éducative, la qualité et la sécurité des services offerts aux enfants dans les CPE. Le gouvernement asphyxie à petit feu le réseau, qui est pourtant une clé de voûte du développement des enfants, de la conciliation travail-famille et un vecteur d’égalité des chances », a déclaré Mme Hivon.

En décembre, la députée de Joliette avait rencontré des représentants de l’ensemble des CPE de la circonscription, qui lui avaient fait part de leurs préoccupations et des lourdes conséquences de ces nouvelles réductions de budgets. « Les CPE sont à bout de souffle, il n’y a plus de marge de manœuvre. Il y a des répercussions sur les menus, l’entretien ménager et il faut couper dans les ressources spécialisés pour les enfants ayant des besoins particuliers. La pression est devenue insoutenable. Ce réseau, il devrait être protégé, supporté et développé! », a poursuivi la députée de Joliette.

Elle a également reproché au gouvernement de tourner le dos aux familles, qui depuis janvier, doivent absorber une hausse de tarifs. « Les parents doivent payer plus cher, pour des services amputés ou réduits! Les sommes supplémentaires puisées dans les poches des familles ne sont même pas réinvesties dans le réseau. C’est totalement indécent. »

 

Véronique Hivon a en outre a salué le dynamisme de la mobilisation et encouragé la population à maintenir la pression sur le gouvernement et le nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx. « Le ministre doit être à l’écoute du milieu et des familles. Ce changement de garde est l’occasion de rectifier le tir et de faire les bons choix en réinvestissant dans le réseau des CPE, dont les bénéfices pour l’ensemble de la société ont été largement démontrés ».

La pétition réclamant la sauvegarde du réseau et son financement adéquat est toujours en circulation et peut être signée jusqu’au 24 février sur le site de l’Assemblée nationale à l’adresse : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5663/index.html. 

– 30 –

SOURCE : Pascale Sévigny

Attachée politique

Bureau de circonscription de Joliette

450-750-1854

À DÉCOUVRIR